Les maladies génétiques existent elles?Mis en ligne par Le 14 mai 2020

Les maladies génétiques existent elles ?

Les maladies génétiques existent elles réellement?
à la lumière des travaux de Bruce LIPTON, elles ne représenteraient que moins de 1% des maladies. Nos gênes ne nous rendent pas malades, nos croyances le font. Celles-ci façonnent notre biologie ! La croyance suivant laquelle les gênes contrôlent notre vie est complètement fausse. Notre génétique et notre biologie sont déterminées par notre esprit, notre conscience et notre façon de voir le monde.
Quand le Docteur Bruce LIPTON a fait des expériences d’énucléation (expérience consistant à enlever le noyau d’une cellule)  il a fait une découverte déterminante.

Bruce LIPTON
DR Bruce LIPTON

Sachant que presque tout l’ADN d’une cellule est contenu dans le noyau, quand on enlève l’ADN d’une cellule, contre toute attente la cellule ne meurt pas. Elle reste encore en vie plusieurs mois, et elle continue à s’exprimer d’une manière complexe. Le noyau d’une cellule n’est pas le cerveau d’une cellule, il constitue juste son plan d’action.

Expérience déterminante

Quand on clone des cellules issues d’une cellule souche (cellule embryonnaire non encore exprimée) dans une boîte de Petri , elles sont génétiquement identiques.
Quand elles sont suffisamment nombreuses on les sépare en trois groupes dans trois boîtes de Petri différentes et on les soumet à trois environnements différents spécifiques (leur milieu de culture)

bruce Lipton
  • Dans la première boite, les cellules sont devenues des cellules musculaires.
  • Dans la deuxième boite, les cellules sont devenues des cellules osseuses.
  • Dans la troisième boite, les cellules sont devenues des cellules graisseuses.

Qui a contrôlé le destin de ces cellules?
Ce n’est pas la génétique mais leur environnement.
Les signaux de l’environnement contrôlent l’expression génétique

Nous sommes libres

Si les gênes contrôlaient notre vie, nous serions tous victimes de notre hérédité. Tout ce qui nous alors été transmis reviendrait tôt ou tard sous forme de destin. Mais puisque nous contrôlons notre environnement (nos ressentis) nous sommes les maitres de nos gênes. Nous pouvons transformer notre vision du monde (nos croyances) donc nos émotions vis-à-vis des épreuves que nous traversons dans la vie.
Quand nous changeons de point de vue, de croyances, nous initions des modifications chimiques dans notre sang, nos organes, notre cerveau et pour finir dans nos gênes.

épigénétique
Quand le produit d’un gêne est requis, c’est un signal venant de son environnement, et non une propriété émergente du gêne qui contrôle l’activité de ce dernier.

H.F Nijhout1990

D’après les défenseurs de l’existence des maladies génétiques, nos gênes s’allumeraient et s’éteindraient comme si ils prenaient eux-mêmes des décisions en relation avec leur programmation initiale. Le noyau d’une cellule n’est pas son cerveau : c’est juste son plan d’action qui lui sert à fabriquer les protéines. Celles-ci sont les composantes d’un corps humain. Elles nous donnent nos caractéristiques physiques et comportementales, mais elles ne sont pas contrôlées par nos gênes.
Les gênes fabriquent les pièces de notre moteur interne. Nos pensées, nos croyances et nos attitudes les font fonctionner. Une pensée est une combinaison de molécules.

En changeant nos pensées, nous changeons nos cellules, donc notre biologie.

Le STRESS

Le nombre des maladies liées à la génétique sont inférieures à 1% de toutes les maladies, alors d’où viennent toutes les autres celles supérieures à 99% des cas ?

Le STRESS voilà le mot est lâché mais que veut-il dire exactement ?

Peu de personne sont capable de le définir précisément, et pour cause car il va être différent pour chacun. Chacun va avoir sa propre manière de réagir vis-à-vis d’un évènement.

stress

Prenons un exemple

Un homme suit une jeune femme dans la rue, et soudain il « lui met une main aux fesses »
Ce geste bête, inapproprié, et très irrespectueux,  que peut-il avoir comme conséquences ?
Que peut-il provoquer comme séquelles psychologiques ?
Et bien tout dépendra des croyances de la femme en question et de sa lecture du monde .

1) Si dans son éducation on lui a appris qu’un femme devait être soumise quelles que soit les circonstances, il y fort à parier, qu’elle va s’en sentir humiliée, salie ou déclencher des peurs incontrôlables ne plus pouvoir sortir seule de peur de se refaire agresser et de considérer que tous les hommes prennent le femmes comme des objets.

2) Mais si elle a été éduquée dans un milieu féministe militant il y fort à parier également, que l’homme en question va finir au tribunal.

3) En revanche si elle a été éduquée à ne pas se laisser faire dans la vie par un père qui lui a donné confiance en elle. Un père qui l’a guidée dans la vie, il y fort à parier encore, que l’homme en question va finir avec une joue chaude et écarlate ou pire si elle sait se battre.

Conséquences

Dans les deux derniers cas la jeune femme aura réagi et n’aura probablement pas de séquelles psychologiques. Elle se sera défendue (voir les travaux extraordinaires du DOCTEUR Henrit LABORIT dans les années 70)
Dans le premier cas par contre la jeune femme risque fort d’avoir des conséquences psychologiques pouvant aller jusqu’à une dépression et ne plus rien attendre de sa relation avec la gente masculine.
Le même geste : trois manières, parmi d’autres, de réagir qui ne vont pas engendrer les mêmes conséquences.
Ces trois manières de réagir vont être déterminées par une lecture du monde très précise.

Donc reprenons :

Le stress
Définition: Toute situation qui va provoquer une émotion négative, de peur, de dévalorisation, de tristesse, de colère… va provoquer en nous une tension difficilement gérable que l’on appelle STRESS: bref tout ce qui va être opposé à notre vision du bonheur de l’épanouissement et de la joie.

Si nous comprenons que notre santé dépend de la manière dont nous vivons notre vie dans un monde difficile et stressant alors nous faisons un pas de géant.

En changeant notre lecture du monde, nos croyances, notre mode d’alimentation nos comportements, nous améliorerons drastiquement notre état émotionnel. Cela va avoir pour conséquence de corriger notre état cellulaire, donc notre état biologique, donc notre santé. En comprenant ce qui nous détermine vraiment nous devenons acteur de notre santé et de notre vie.

Notre santé ne dépend que de nous.

Nous avons le pouvoir de changer notre biologie à tout instant, nous sommes libres de changer la nature de notre vie et ce faisant nous reprenons le contrôle de notre biologie. Notre mode de vie a un impact déterminant sur notre expression génétique. Les maladies génétiques représentent un pourcentage infime de toutes les causes des pathologies, je pense que vue le travail depuis plus de quarante ans du DOCTEUR Bruce LIPTON aujourd’hui reconnu, il est temps de considérer les maladies génétiques existent. Mais vu qu’elles ne représentent que 1%,  on peut les définir désormais comme dérisoires pour nous intéresser aux véritables causes des affections.

santé

C’est notre vie qui contrôle nos gênes et non le contraire !

 

décodage biologiqueorigine des maladies

Les commentaires sont désactivés

Nullam et, luctus elementum leo. eleifend Aliquam risus. ut